L’échographie est un examen médical qui, grâce à des ondes ultrasonores, permet de reconstituer des images du fœtus. Cet examen a pour but de contrôler la bonne vitalité du fœtus, sa croissance, sa morphologie, et de dépister d’éventuelles pathologies.

Pendant la grossesse, trois échographies de dépistage sont recommandées : 1er, 2ème, 3ème trimestre. A celles-ci peuvent être rajoutées une échographie de datation (avant le 1er trimestre) ou des contrôles, en fonction des besoins.
À tout moment, si une anomalie est découverte, vous serez dirigée vers un spécialiste qui effectuera une échographie plus détaillée, et mettra en place une surveillance personnalisée si nécessaire.

Depuis janvier 2014 il est demandé par la loi de vous faire signer un consentement écrit avant toute échographie obstétricale. Ce consentement rappelle les objectifs de l’échographie, et insiste sur le fait que l’échographie n’étant pas un examen infaillible, certaines malformations peuvent ne pas être visibles ou vues.

L’échographie 3D est possible si les conditions d’examen le permettent (ceci est très dépendant de la position et des mouvements du fœtus, et donc parfois techniquement impossible).

L’ECHOGRAPHIE DU 1ER TRIMESTRE

L’échographie du 1er trimestre s’effectue durant le 3ème mois de grossesse (idéalement autour de 12 SA).
Elle permet d’estimer la date de début de grossesse, de vérifier son évolutivité, sa localisation, et le nombre d’embryons. Il est à ce stade déjà possible de visualiser certains organes du fœtus, de le voir bouger, et d’entendre ses battements cardiaques.
La mesure du fœtus permet d’estimer la date de début de grossesse, et la mesure de la clarté nucale participe au calcul de risque de certaines affections fœtales.
Idéalement, la déclaration de grossesse est réalisée après cette échographie.
Il est possible, à l’issue de l’examen, de réaliser le dépistage combiné de la trisomie 21, si vous le souhaitez.

L’ECHOGRAPHIE DU 2EME TRIMESTRE

L’échographie du 2ème trimestre s’effectue durant le 5ème mois de grossesse (idéalement autour de 22 SA).
Elle permet de s’assurer que la morphologie du fœtus est bien conforme à ce qui est attendu pour le terme. Sa croissance est évaluée par différentes mesures qui permettent d’estimer son poids. Il est à ce terme possible de connaître le sexe si vous le souhaitez. La position du placenta et la quantité de liquide amniotique sont aussi vérifiés.

L’ECHOGRAPHIE DU 3EME TRIMESTRE

L’échographie du 3ème trimestre s’effectue durant le 7ème mois de grossesse (idéalement autour de 32 SA).
Elle permet de vérifier à nouveau les mêmes paramètres qu’au 2ème trimestre, et de connaître la position fœtale en vue de l’accouchement.

LE DEPISTAGE DE LA TRISOMIE

Le dépistage de la trisomie est systématiquement proposé, mais non obligatoire.
Au minimum, la mesure de clarté nucale sera effectuée lors de l’échographie du 1er trimestre. Celle-ci peut déjà mettre en évidence un surrisque de trisomie ou certaines autres anomalies.

Les MSM (marqueurs sériques maternels)

En associant les mesures échographiques à des dosages sanguins maternels, le laboratoire effectue une estimation chiffrée du risque de trisomie fœtale. Ce test est pris en charge par l’Assurance maladie, et idéalement effectué au 1er trimestre, mais peut aussi se faire plus tard si le délai est dépassé. En fonction des résultats de ce test, il est possible de réaliser des examens complémentaires.

Le DPNI (dépistage prénatal non invasif)

Un prélèvement sanguin maternel est effectué et le laboratoire analyse l’ADN fœtal (naturellement présent dans le sang maternel durant la grossesse). Ce test est plus précis que les marqueurs sériques, mais aussi plus coûteux, pour cette raison il est pris en charge par l’assurance maladie si le risque estimé avec les MSM est supérieur à 1/1000. Il est aussi possible de réaliser directement ce test si vous le désirez mais il ne sera pas pris en charge (environ 390 euros).

Le prélèvement invasif (amniocentèse)

Un prélèvement est effectué directement sur les cellules fœtales. Cet examen est proposé lorsque le risque estimé avec les MSM est supérieur à 1/50, le DPNI est positif, ou en cas de découverte de certaines anomalies échographiques.

L’ECHOGRAPHIE DU COL

L’échographie du col permet d’évaluer la longueur du col de l’utérus grâce à un examen endovaginal, en cas de suspicion ou d’antécédent de menace d’accouchement prématuré.

L’ECHOGRAPHIE DE DATATION

Cette échographie est facultative, et s’effectue avant 11SA.
Elle permet d’estimer la date de début de grossesse, avant l’échographie du 1er trimestre (cette date peut alors être modifiée par la suite), de vérifier son évolutivité, sa localisation, et le nombre d’embryons.
Dans le cas d’une demande d’IVG, cette échographie est obligatoire.

CONTROLES GYNECOLOGIQUES

Il est possible de réaliser au cabinet et les contrôles gynécologiques suivants :

Localisation de DIU
Vacuité utérine après IVG ou fausse-couche

Dans les cas de recherches plus complexes, ou de suspicion de pathologie, vous devez vous adresser à un médecin spécialisé, qui effectuera une échographie plus détaillée.

 

CONSIGNES POUR LES ECHOGRAPHIES

Veillez à ne pas appliquer de crème hydratante, huile ou gel douche gras pendant la semaine qui précède l’examen, l’image serait de moins bonne qualité

Apportez systématiquement vos échographies précédentes avec vous

Buvez normalement, il n’est pas utile d’avoir la vessie pleine pour une échographie

Durant les échographies, il est important d’éviter la présence d’enfants, et de n’être accompagnée que d’un adulte maximum, ceci afin de ne pas perturber le bon déroulement de l’examen, qui peut parfois être long

Les films et photos ne sont pas autorisés pendant les échographies. Les clichés vous seront remis en fin d’examen, ainsi qu’un lien permettant de les télécharger

LIENS UTILES / DOCUMENTS A TELECHARGER

Consentement MSM

Consentement DPNI

Consentement échographie

Brochure «Dépistage de la trisomie»